Le micro blogging est un usage très récent sur le web mais l'offre en la matière est de plus en plus riche. La raison est surement que parmi les usages qui peuvent vraiment toucher un très large public ce mode d'échange en groupe est celui qui a le plus de chance de fonctionner.

Un autre avantage pour un créateur de business de se lancer dans cette aventure c'est le sentiment que le leader de la catégorie Twitter connait des signes de faiblesse.

Twitter est un cas d'école car il profite d'être arriver dans les premiers et donc de pouvoir prétendre ? une communauté d'un peu moins de 1 millions d'utilisateurs mais souffre aussi d'un retard en terme de technos comme l'absence de vidéos et même de photos.

On compte donc beaucoup d'initiatives dans ce domaine, celle qui me semble les plus intéressante sont Pownce qui a popularisé les discutions et Poodz et son côté multi-medias, on peut noter aussi la très avant gardiste société de Loic Lemeur, Seesmic et son choix du tout vidéo.

Twitter malgré sa levée de fond de 15 millions de $ est sous le coup des critiques, la faute a des problèmes des disponibilités et aux interrogations autour du business model.

Si on considère que le micro blogging peut entrer dans le monde du grand public par sa simplicité, son accessibilité et son caractère social, il y a au moins une place ? prendre ? côté de Twitter. Il faut aussi noter que parmi les usages actuels le micro blogging ne connait pas encore un leader de la force d'un Google dans la recherche, ni du couple MySpace/Facebook dans le domaine des réseaux sociaux.

Ces derniers jours dans la communauté des early adopter, on a pu voir débarquer un nouveau service au nom impensable : Plurk.

Plurk n'innove pas, n'apporte casiment aucune fonctionnalité originale mais change la manière de présenter le flot d'information en offrant une ligne du temps (timeline) horizontale, déroutant au début mais assez addictif ? l'usage. Lors de ma première visite, j'aurai bien jeté au bucher des applis qui copient puis dès que le nombre incroyable de 10 "amis" a été atteint, j'ai réalisé qu'il y avait un certain charme ? se plonger un peu plus dans ce service.
Une fois la mécanique saisie, il devient dur de faire autre chose. Pire que Facebook ? Peut être...

Parmi les rares innovations du service, je retiendrai le Karma qui est un moyen de pousser les utilisateurs ? être actif. Le Karma se gagne en utilisant le service et décline en cas de relachement, les utilisateurs du services débloquent des "goodies" en gagnant de l'expérience (smiley, personnalisation de la page...). L'autre avantage est que ce système permettra de gommer les comptes fantômes au bout d'un certain temps.

Si vous testez ou allez tester Plurk mon compte est l? , si vous ne comprennez rien au micro blogging je vous invite ? continuer votre lecture ici et enfin si vous vous en foutez le prochain bilet vous donnera un moyen de lire ce genre de billet dans les meilleures conditions.